Histoire

Oberbruck signifie en allemand « pont supérieur »; « Ober » signifiant « supérieur » et « Brücke » signifiant « le pont ». Le village d’Oberbruck se fit connaître dès le Moyen-Âge grâce à des mines autour du village et au péage du Gresson. Un fourneau à fondre le fer aurait été fondé en 1409 et aurait fonctionné une trentaine d’années. L’industrie métallurgique prit son envol à la fin du XVIIème siècle grâce à Jean-Henri d’Anthès qui, de 1696 à 1704 dirigea les forges d’Oberbruck et développa cette activité. Jusqu’au milieu du XVIIIème siècle, la famille d’Anthès contrôlait la métallurgie puis ce fut au tour d’autres maîtres de forges au service de Sophie de Rosen et de son mari Victor de Broglie. C’est Victor de Broglie qui fit construire la maison Zeller, appelée plus communément « le château ». La forge d’Oberbruck était reconnue, si bien qu’au début du XIXème siècle, elle fabriqua des pièces pour les toutes premières locomotives. Les ateliers métallurgiques étaient situés dans la rue de Rimbach et aussi à la Renardière, le « renard » étant un produit de fonderie. Suite au déclin de l’industrie métallurgique (dû à l’épuisement des minerais), l’industrie textile prit la relève grâce aux frères Joseph et Ferréol Zeller. En 1819, ces derniers fondèrent une filature et un tissage avec une centaine de métiers à tisser dispersés dans Oberbruck et la haute-vallée. En 1822, ils créent à Oberbruck une filature à énergie hydraulique à l’emplacement des bâtiments actuels de la COOP et de l’ancien CET (15000 broches, donc 15000 fils, dans la filature en 1879!). La force motrice de l’eau était utilisée et arrivait par le ruisseau du Rimbach des lacs du Neuweiher et du lac des Perches vers l’usine grâce à une conduite forcée et une turbine. L’apogée du textile à Oberbruck se fit au début du XXème siècle à Oberbruck.

Sites naturels

Oberbruck dispose de magnifiques paysages sur les hauteurs du village comme par exemple les sites du Gresson et du Neuweiher, classés zone de silence et dont certains endroits sont classés en zone Natura 2000.
La circulation automobile y est interdite sauf dérogation exceptionnelle accordée par la mairie (personnes handicapées, personnes âgées, etc…).
De belles randonnées sont faisables autour de ces deux sites et au départ du village afin de passer d’agréables moments en famille, seul ou accompagné. Vous découvrirez ainsi la faune et la flore alsacienne dans ces magnifiques endroits naturels, bercés par le calme et la tranquillité.
Les sentiers et chemins qui mènent à de nombreux sites à partir d’Oberbruck sont balisés par les membres du Club vosgien. Le village, situé à un point central, permet de nombreux départs de randonnées d’un jour ou de plusieurs jours en itinérant dans des gîtes d’étapes (vers le Ballon d’Alsace, vers les hauteurs de Dolleren, de Kirchberg, de Wegscheid ou encore de Rimbach).

  • La ferme auberge du Gresson n’est pas accessible en voiture car aucune route goudronnée n’y mène, pour y accéder, la marche s’impose mais cela vous fera profiter d’un agréable moment de marche. La nourriture de la ferme auberge du Gresson est issue de la ferme et par conséquent, de la nourriture montagnarde alsacienne.
  • Le site du Neuweiher comporte deux lacs entourés par la flore alsacienne. Le tour des lacs est réalisable à pied afin de contempler la beauté du site à différents points de vue. L’auberge du Neuweiher accueille les marcheurs et les visiteurs du site pour se reposer autour d’un bon repas.
  • Des informations supplémentaires se trouvent dans la rubrique « SERVICES » puis dans « hébergements ».